Lectures·Policier

Du sang sur Abbey Road – William Shaw

cvt_du-sang-sur-abbey-road_9254

★★★★✩

Londres, quartier d’Abbey Road. Le corps nu d’une jeune femme est retrouvé sur un matelas. En charge de l’enquête, le détective Cathal Breen pense à une des fans des Beatles qui campent près du célèbre studio.
Vieux garçon qui doit sauver sa carrière après une sombre affaire, Breen fait face à une société en pleine mutation qui le dépasse. Et personne n’incarne mieux cette nouvelle réalité que la jeune inspectrice chargée de l’assister.
Au cœur du Londres des années 60 où sexe, drogue et pop music échauffent les esprits, ce duo improbable va se retrouver plongé dans un cocktail explosif de corruption, de tensions raciales, et de trafic d’armes.


Avant de le commencer, j’étais sceptique. Lire des polars n’est pas dans mes habitudes, je savais que j’allais être tirée de mon « confort littéraire », et surtout je n’ai pas vraiment de point de comparaison. La couverture ne m’inspirait rien, elle fait assez simple, bâclée. Mais je peux vous dire que ce polar a été mené d’une main de maître.

Les lieux. Londres, fin des années 60. Les Beatles sont au sommet de leur carrière ; des fans dans les rues, devant chez eux, dans leur jardin. J’avoue que je ne connaissait pas vraiment grand chose des Beatles, juste quelques clichés. Bon, ce n’est pas le point le plus important, mais ils agissent comme une trame de fond, une motivation secondaire.

Ensuite, les clichés, ou plutôt les réalités de l’époque qu’on ne pensait pas si réel. L’auteur met tout en relief. La discrimination des femmes au sein de la société, dans la police, au bureau. Elles sont des objets. La xénophobie ambiante. Si on n’est pas blanc, on n’a pas notre chance. Chaque élément caractéristique de cette période est là, rendant l’histoire extrêmement réelle et révoltante. J’ai adoré.

C’était comme si un coup d’état avait eu lieu. Les jeunes et beaux avaient pris le pouvoir. Ils avaient leurs propres programmes TV, leurs propres stations de radio, leurs propres boutiques, leur propre langage. A trente ans passés de peu, Breen se sentait blousé. Jaloux, même.

L’intrigue, qui au départ semble assez simple, se révèle beaucoup plus complexe et intéressante. On suit le déroulement de l’enquête essayant nous-même de trouver des indices que l’officier principale, Breen, n’aurait pas su saisir. Seulement, on est encore plus perdu. On passe de suspicion en suspicion, de victoire en échec. Pas un seul moment je ne me suis doutée de l’issue du problème. Chaque élément est apporté graduellement, tout est sous nos yeux sans qu’on en ai un seul doute. Tous les personnages ont leur place, leur rôle et leur élément à apporter. L’officier Tozer, une femme parmi cette masse d’homme, est le vrai plus de ce roman, la touche qui le place au sommet. Elle incarne l’indépendance, la volonté, la force. Elle fait preuve de son importance, de l’importance des femmes en général.

– Il croit que les filles comme ça n’existent pas en Afrique. Pour lui, l’Afrique est parfaite. C’est le jardin d’Eden. Le fait qu’une fille aime une fille est une corruption occidentale. D’une certaine façon, c’est un homme très innocent.

Les quelques lignes sur l’immigration, l’arrivée en masse des Irlandais en Angleterre, les liens à la famille et le raisons de l’amour m’ont beaucoup touchées. Cathal Breen est un personnage avec un lourd passé familiale, il est très intéressant et aurait mérité quelques pages de plus.

Au final, même si j’ai eu du mal a accroché car le livre commence lentement, l’auteur m’a convaincu et je me réessaierai sûrement à ce genre littéraire.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Du sang sur Abbey Road – William Shaw »

    1. C’est vrai ? moi elle m’a un peu rebutée justement ^^ Mais elle représente parfaitement le livre et devient beaucoup plus significative une fois qu’on l’a lu !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s