Drame·Jeunesse·Lectures

Forbidden -Tabitha Suzuma

couv45775567★★★★✩

« You’ve always been my best friend, my soul mate, and now I’ve fallen in love with you too. Why is that such a crime? »

She is pretty and talented – sweet sixteen and never been kissed.

He is seventeen, gorgeous and on the brink of a bright future.

And now they have fallen in love. But…
They are brother and sister.



Tant de questions se bousculaient dans ma tête avant même d’ouvrir ce livre. Comment une romance inceste pourraient me plaire ? Comment ça se fait que ce livre ait déjà plu à autant de monde ? Comment l’auteure a-t-elle réussi à le rendre attrayant ? Et bien, j’ai été surprise.

Tout d’abord, les personnages, Maya et Lochan, ainsi que leurs trois frères et sœurs, nous sont introduits progressivement, comme une famille. On découvre leur caractère chacun à leur tour, et je peux vous dire que avec ces cinq enfants, il y a de quoi faire et on se rend bien compte que la vie de famille n’est pas de tout repos. Leur père a qui tee le foyer familial il y a quelques années, leur mère est abonnée absente, elle passe son temps chez son amant, dépense leur maigre revenu en fringues et maquillage, et le peu de temps où elle daigne se montrer à la maison, elle empeste l’alcool. Lochan et Maya se sont donc naturellement retrouvés en charge de la maison et se répartissent les charges comme ils peuvent.

Rien que la vie de cette famille pourrait faire l’objet d’un roman à elle toute seule, tellement les péripéties et mésaventures s’enchaînent. Seulement ca ne suffit pas ; Maya et Lochan se rendent progressivement compte que leurs sentiments ne sont pas ceux d’un frère envers une sœur et vice-versa. Là, on rendre dans les choses sérieuses.

Ce qui m’a le plus frappé est le fait que leur relation s’impose graduellement au lecteur, sans que l’inceste ne dégoûte ; on sent leur rapprochement comme n’importe quelle couple de n’importe quelle romance. Seulement, une fois que j’ai pris un peu de recul, je me rends compte de l’anormalité de cette situation. Je n’arrive plus à penser correctement. L’auteure arrive à nous faire prendre pleinement le point de vue des personnages – Maya ou Lochan – et ainsi de leur perspective leur relation semble dans l’ordre des choses. Je n’arrive pas à savoir, même après avoir fini le livre depuis quelques heures, ce que j’en pense.

– it’s too good it hurts. I think I’m going to die from happiness. I think I’m going to die from pain. Time has stopped; time is racing

Une chose dont je suis sûre, c’est que la plume est incroyable. Les scènes étaient claires dans ma tête, je voyais à travers leurs yeux de façon limpide. J’ai réellement apprécié ma lecture, les mots bien choisies et les descriptions aucunement lassantes. Plusieurs fois j’ai été complètement immergée dans l’histoire, tournant les pass avec frénésie.

Et la fin, parlons de cette fin, enfin n’en parlons pas parce que je ne veux rien révéler, mais elle est renversante, un torrent d’émotions qui s’abat sur nous et dans lequel je ne pouvais plus me défaire. Je ne m’y attendais absolument pas.

Ce roman au sujet décalé m’a beaucoup plu, même si j’ai ressenti quelques longueurs au milieu, et, il faut se l’avouer, j’étais gênée par le thème, déjà que je ne suis pas une grande adepte de pure romance, ici elle semblait encore plus déplacée. L’auteure a cependant eu du cran et un énorme talent, car l’inceste est rarement et difficilement abordable, et elle a réussi à rendre cette lecture étonnamment attrayante.

It’s not just the physical frustation – it’s the impossibility of our situation, the horror of what we’ve got ourselves into, the despair of knowing that I will never be able to love Maya the way I want to.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s