Contemporaine·Lectures

D’après une histoire vraie – Delphine de Vigan

bm_cvt_dapres-une-histoire-vraie_53

★★★★✩

« Ce livre est le récit de ma rencontre avec L.
L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser. »

Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d’une époque fascinée par le Vrai.


En soit, le sujet même du roman ne m’a pas forcément accroché, du fait que Delphine était très passive et se laissait ouvertement manipuler, ce qui a pour don de me révolter. Même si je m’imagine à quel point ce qu’elle a vécu a du être éprouvant, je ne comprends pas comment elle a pu laisser cette torpeur l’envahir.

Cependant, la façon d’écrire de l’auteure est addictive, elle nous entraîne sans relâche jusqu’au bout. Tenue en haleine, je ne cessais de chercher l’issue, le chemin qu’elle prendrait pour s’extraire du cercle vicieux vers l’isolement qu’était devenue sa vie. Elle enchaîne les mots avec une fluidité saccadée qui est l’exact opposé de son rythme de vie, et ainsi maintient cette pointe d’adrénaline.

Est-ce que chacun de nous a ressenti cela au moins une fois, cette rage étrange, sourde, destructrice, parce qu’il suffirait de si peu de choses, finalement, pour que tout soit dévasté ?

Evidemment, on se pose des questions sur l’identité de L., pourquoi nous cacher son nom ? L’auteure voulait-elle épargner la vraie L. ? Ou s’épargner elle-même des scandales, des critiques ? Est-ce que L. est une imagination de son esprit, un compagnon invisible ? Dans ce cas là, la simple lettre suffit à laisser planer le doute sur son existence.

Sa quête du vrai dans tout le roman intéressante, fait qu’à la fin, en ayant refermé le livre, je n’ai pu m’empêcher de me demander si le roman relevait du vrai, du moins en partie. En effet, le titre D’après une histoire vraie nous laisse supposer une part de vécu. Ou alors, c’est seulement une référence à la volonté de L. de n’écrire qu’à partir du réel. Pour ma part, je pense plutôt que c’est une preuve, qu’en nous faisant croire à une histoire vraie, alors que c’est une pure fiction, elle montre à L. et à tous ces lecteurs qu’il est possible d’apprécier une histoire sans qu’elle ne se base sur des faits de la vie de l’auteure.

Refaire sa vie, qu’est-ce que ça voulait dire, s’agissait-il seulement de çà : Faire, défaire, refaire ? Comme si nous n’avions qu’un seul fil à tricoter. Elle a ri avant d’ajouter : – Comme si nous étions des êtres univoque, construit d’une seule pièce, dans une seule matière. Comme si nous n’avions qu’une seule vie.

Au final, je suis contente d’avoir lu ce livre, il est enrichissant, nous détache totalement de notre réalité, tout en nous réconfortant dans celle-ci. Personnellement, je me suis sentie heureuse d’être autant indépendante et en bonne santé mentale, en me disant que n’importe qui pourrait être confronté aux mêmes épreuves par lesquelles est passée Delphine.

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « D’après une histoire vraie – Delphine de Vigan »

    1. oui c’est très bien argumenté ! c’est pour ça que j’en viens à douter beaucoup plus souvent de où poser la limite.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s